vendredi 25 avril 2014

Japonie : Premiers pas au pays du soleil levant

 



   Débuter un article, c'est difficile. Débuter le premier article d'un nouveau blog, c'est encore pire. Si vous me connaissez déjà, je suis enchantée de savoir que vous êtes là, à me lire. Si vous ne me connaissez pas, bienvenue, je suis assez dérangée, mais je ne mords pas, ou presque pas. Maintenant, parlons du Japon !

Les alentours de Senso-ji




  Depuis longtemps déjà et pour de multiples raisons : je rêvais d'aller au Japon. C'est maintenant chose faîtes, et c'est 10 jours après mon retour que je vous parle de mes premiers pas là bas. J'avais décidé de me concocter un plan précis de ce que j'y verrais/visiterais chaque jour en avance, mais ayant le sens de l'organisation d'une huître en décomposition, j'ai finalement opté pour la solution du " Hey, frangin, ça te dit le temple X dans tel quartier?" entre deux tartines à chaque petit déj. 
  Et si tu veux du détail pratique, tu descends direct tout en bas de l'article.



Premier jour :

  Je suis arrivée à 9h du matin à l'aéroport de Narita après quelques 14 heures d'avion, puante ( faut pas croire les films américains, quand tu sors d'un avion tu pues, c'est comme ça, c'est physique ), fatiguée, stressée (de ne pas comprendre les Tokyoïtes, de me perdre, qu'on ai perdu ma valise... ). Le temps de récupérer toutes nos petites affaires, changer nos euros ( 1 euro = 139 Y ), trouver le quai du Skyliner devant nous emmener jusqu'à Tokyo, faire le dit trajet, trouver notre premier hôtel, se doucher il était déjà 13h. Autant dire que la journée était déjà bien entamée. Et vu qu'on était absolument crevé, on s'est dit qu'une sieste d'une heure ou deux ne serait pas de refus. Nous nous sommes donc réveillés pour... 19h, le ventre grondant, la lune déjà haute dans le ciel. 

  Premier jour au Japon, ou comment niquer ( oui oui, niquer ) sa première journée à cause du décalage horaire et du manque d'espace dans l'avion pour dormir. On est parti s'enfiler un Hard Rock Café, avant de se perdre dans les rues d'Ueno, un quartier bien sympathique et très vivant de nuit, avant de rentrer bien sagement et dormir. Et comme on a beaucoup de chance, il pleuvait ! 

Photo volée au grand frère


Deuxième jour : 

  Le décalage horaire, c'est pas très fun, genre se réveiller à 5h du matin, sans réveil, c'est vraiment, mais vraiment pas fun du tout. P'tit déj englouti dans un buibui du coin avant de partir à la recherche de notre logement définitif : une auberge de jeunesse Sakura Hotel. Une chambre de six, mixte, un personnel aux petits soins ( ils te prêtent même un sèche cheveux! ) et qui parle anglais/allemand/espagnol/etdautreslangues, et le must? L'auberge est placé à deux minutes de marche du temple le plus visité du Japon : Le temple Senso-Ji. Un temple énorme, des cerisiers en fleurs partout, une multitudes d'échoppes de souvenirs, baguettes, des moines/bonzes/monsieurentoges qui tentent de t’extorquer de l'argent en l'échange d'un bracelet qui vaut tout au plus 1,50 euros, y'a aussi un jardin d'enfant ( détail inutile, mais le jardin est genre super beau ), un petit parc d'attractions à 20 mètres, une rivière avec carpes...

la petite rivière qui chante avec ses petites carpes qui vous montrent l'intérieur de leurs corps tellement elles ouvrent grand la bouche
  Ce jour là, on a beaucoup flâné, histoire de découvrir le quartier dans lequel nous allions séjourner pendant 10 jours : Asakusa. Le quartier est sublime. De ce que j'ai vu de Tokyo, mon préféré ( avec Shibuya, un peu ). En flânant, on est tombé sur un truc super sympa: La cérémonie du thé en 30 minutes pour touristes. Deux femmes ( l'une maîtresse de cérémonie ) vous expliquent les rudiments de la cérémonie du thé, pour 1000 Y par personne, et vous offre le thé en question à boire accompagné d'une petite friandise. Elles parlent anglais, et sont très amicales. Leurs pages Facebook c'est ici

  Détour par le parc d'Ueno qui regorgent de musées, qui possède un Zoo et surtout... énormément de cerisiers. Début avril fleurissent les cerisiers au Japon, et c'est vraiment un parc à voir pendant cette période, bien que je ne doute pas de sa beauté les autres mois de l'année. Notre but était le National Museum dont l'entrée coûte 1200 Y, le musée vaut le détour pour les sabres, armures, kimono, paravents, immenses sculptures et autres petits accessoires pour cheveux présentées cependant, c'est un mauvais plan de le visiter en fin de journée, le lendemain de notre arrivée. Décalage horaire oblige, à 18h on s'endormait sur les bancs du musée, rentrer à la maison fut laborieux je ne le cache pas. Pas de photos du musée en question puisqu'elles étaient interdites sur pas mal d'objets et je me suis fait disputer par la dame en noir.  Mais si tu veux en savoir plus, tu cliques là. En cadal bonux ( merci Alice, grâce à ton blog je passe mon temps à utiliser cette expression ) dans le parc on a vu un joli petit bull-terrier blanc ! et moi j'aime bien les bull terriers. 
  Pour en savoir plus sur la Japonie, je te donne rendez-vous bientôt sur mon blog. Tu peux genre t'abonner sur Hellocoton, ou même aller sur mon twitter, tu verras, on s'ra bien. 



Infos pratiques :

  Au cas où tu tombes ici parce que tu veux aller en Japonie et que tu sais pas trop combien de sous tu vas devoir économiser pour par exemple t'acheter des ramens, ou genre voir un musée, bah j'suis là, et à la fin des articles je résumerais rapidos, t'as vu.

  Les Billets d'avion : si tu t'y prends assez tôt, genre en novembre pour avril, tu peux en avoir pour moins de 600 euros aller-retour. Genre, j'ai payé 584 avec la British Airways, qui est une bonne compagnie.
L'auberge en dortoir : t'y prendre à l'avance c'est bien. Fais pas comme moi copain lecteur, s'y prendre la semaine précédente, c'est caca. Ceci dit, pour 10 nuits en auberges, on a payé 211 euros. Ce prix est variable puisque tout dépend du taux de change en vigueur. 
La nuit à l’hôtel : 60 euros pour deux ! Pour une chambre avec futons, douche, toilettes, frigo, sèche ton cheveu. 
Le Musée ghibli : alors oui il n'en est pas question dans l'article, mais si l'un d'entre vous veut le visiter ( comme moi ), réserves 3 mois à l'avance, sinon tu te feras e*culer et tu pourras pas le faire, comme moi. 

  Bon à savoir: les pourboires ne sont pas tellement en vigueur au Japon, par-contre, entre les prix indiqué et le prix payé il y a une nette différence pour cause de "taxe". Tout est taxé, depuis le 1er avril, la taxe est de 8%. Ne nous étonnons pas donc de payer 500Y de plus par exemple pour un verre dans un bar. 











Rendez-vous sur Hellocoton !

3 petits mots d'amour - oupas-:

CaramelMou a dit…

Contente de te revoir parmi nous, tu avais manqué à la blogosphère. Très joli blog et ton récit très bien ficelé donne envie :) J'ai hâte de lire la suite. Cheers.

Fandre a dit…

Bon retour parmi nous :D Je suis ravie de te retrouver ^_^ Joli nouveau blog et bel article sur la Japonie. Vivement la suite ^_^

frenchynippon a dit…

Hate de lire la suite de ton séjour nippon ^^
Oui ici on ne donne pas de pourboires et concernant la taxe, elle est passe de 4 a 8%.

Enregistrer un commentaire